Mesures de confinement et deuils à faire

Je ne sais pas comment ça se passe pour vous depuis la semaine dernière. C’est un moment pas évident à gérer pour tous.

Je partage mon vécu et mon analyse qui pourront peut-être aider certains à comprendre ce qui se passe en eux et de l’accepter pour retrouver la paix intérieure.

Il est rare qu’un thérapeute parle de son vécu personnel, mais comme je suis une grande fan d’Irvin Yalom, je m’autorise l’auto-dévoilement dans le but de vous aider 😉

1er deuil

Pour moi, tout a commencé fin février. L’EHPAD où réside ma mère nous prévient que les visites sont réduites à 1h par jour et 1 personne par résident avec toutes les précautions d’usage : prise de température des visiteurs, lavage de mains avant et après la visite, inscription sur un registre de visites. Jusque là, tout se passe bien. Ce sont des mesures de bon sens.

Les choses se gâtent il y a 9 jours. Je fais 60 kms pour aller voir ma mère en EHPAD. Sur place, j’apprends que les visites sont limitées aux conjoints. Après quelques secondes de sidération, c’est la colère qui monte : Pourquoi seulement les conjoints ? C’est tout le monde ou personne ! Et pourquoi ne pas avoir été prévenus ? Ensuite, je tente de marchander, en vain. La colère reprend le dessus et perdure jusqu’au lendemain, où toutes les visites deviennent interdites.

Pour aller mieux, je me pose pour analyser ce qui se passe en moi. Je suis dans les premières phases d’un deuil. Effectuant un stage en Équipe Mobile de Soins Palliatifs et accompagnant des personnes en deuil, je connais bien les phases du processus de deuil. C’est d’ailleurs le sujet de mon mémoire de master 2 de psycho;)

Le théorisation du processus de deuil la plus connue est celle qu’Elisabeth Kübler-Ross, psychiatre suisse, a développée, à la fin des années 60, pour les personnes en fin de vie. Depuis, d’autres chercheurs ont étudié le processus de deuil et selon les auteurs le nombre de phases varie entre 4 et 5.

OK, la phase de choc (ou de sidération) accompagnée de déni a été très brève. La colère a suivi et a alterné avec le marchandage. En effet, les phases ne sont pas distinctes, elles peuvent alterner ou se chevaucher. La peur de ne revoir ma mère que quand la maladie d’Alzheimer aura évolué et qu’elle ne me reconnaîtra plus, d’abord inconsciente, est devenue consciente. Je savais que la phase dépressive était nécessaire pour avancer dans le deuil alors je me suis autorisée à pleurer pour pouvoir réinvestir le présent et accepter la situation.

L’avantage d’avoir travaillé sur soi, de bien se connaître et de connaître les phases du deuil permet d’accélérer le processus d’acceptation.

2ème deuil

Quand jeudi soir il a été annoncé que tous les établissements scolaires fermaient, je n’ai pas été touchée outre mesure. Mes enfants sont adultes 😉 . Certes, le rendez-vous au collège, où nous projetons d’organiser un salon en octobre, a été annulé. Certes, je m’attendais à des annulations de rendez-vous de parents qui auraient les enfants à la maison. Cependant, pas de grosse catastrophe !

Et samedi soir tout a basculé. Grosse phase de sidération jusqu’à dimanche matin. Il fallait prendre la décision de fermer le cabinet et d’annuler toutes les activités de groupe. Entre déni et marchandage : Est-ce que mon activité est indispensable ? Probablement pas si on comprend indispensable comme vital. Ce fut l’effervescence sur les groupes de psychologues, hypnothérapeutes pour répondre à cette question sans directives claires… Je savais que je devais fermer.

La colère s’est mélangée à la peur. Pourquoi annonce-t-il cela à la dernière minute ? Pourquoi ne pas l’avoir dit jeudi soir ? Pourquoi ne pas nous laisser du temps ? Je m’attendais à cette annonce mais seulement 1 semaine plus tard. De quoi va-t-on vivre ? Je n’ai pas de quoi payer mes charges fixes de mars du cabinet. Ne parlons pas du salaire… Colère, peur, colère, peur, colère, peur, marchandage. En fait, on est peut-être indispensable ? On peut peut-être laisser le cabinet ouvert ?

Il fallait parer au plus urgent : avertir les personnes qui avaient rendez-vous que la seule possibilité était des séances en visio. Une fois cela fait, je me suis autorisée à vivre la phase dépressive pour accepter. J’ai encore à manger dans les placards et un peu au congélateur, je pourrai manger jusqu’à la fin du mois. J’ai un toit, de l’eau, du chauffage…

3ème deuil

Lundi matin, je découvre que la fac nous a envoyé un message dans la nuit pour nous annoncer que nos stages étaient suspendus. Les larmes aux yeux, je préviens ma tutrice de stage qui m’annonce qu’elle valide toutes mes heures (il me restait 8.5 heures à faire sur 500). C’est triste de terminer un stage ainsi après 14 mois. Pas de pot de départ, pas de rituel pour aider à la séparation. Ce n’est que partie remise quand tout sera rentré dans l’ordre…

4ème deuil

Je n’ai pas de 4ème deuil à faire car je m’attendais à l’annonce d’hier. Juste avant, je suis allée voir mon fils pour lui dire qu’on ne se reverrait certainement pas pendant les prochaines semaines. Je lui ai dit au revoir sans l’embrasser et en restant à 1 m de lui.

Aujourd’hui, je suis dans la phase d’acceptation. Ce matin, j’ai fait un peu de rangement et de ménage. Symboliquement, c’était important. Le rangement et le ménage intellectuels se sont faits en même temps. Je suis prête à réinvestir le présent. Quand j’aurai publié cet article, j’ai prévu de mettre sur papier un planning pour les 15 prochains jours (mémoire de psycho, prépa des examens de juin, ménage de printemps, moments pour prendre soin de moi…). Et ce soir, nous faisons une réunion en visio avec les praticiens bien-être d’Eure-et-Bien pour mettre en place des actions pour vous aider à passer ce cap.

Alors à tout bientôt pour vous annoncer ce qu’on peut vous proposer pour votre mieux-être en cette période ou pour des séances classiques en visio.

En attendant, prenez soin de vous.

2 réflexions sur “Mesures de confinement et deuils à faire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s