le terreau et les graines

« La relation humaine, dans sa dimension affective, même si celle-ci ne peut suffire à contribuer seule à l’efficacité thérapeutique, représente le terreau sur lequel pourra potentiellement venir pousser et se développer les graines qui auront été semées. Ainsi, certes l’arrosage et l’entretien sont primordiaux, mais ce terreau qu’est la relation affective entre le patient et le thérapeute, est là, potentiellement déjà dès le premier entretien. »

Christelle Mazevet in L’alliance thérapeutique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s