les compulsions alimentaires : un moyen d’éviter les relations amoureuses dépendantes?

Padlocked fridgequ’est-ce que l’hyperphagie boulimique (ou binge eating disorder)

C’est un trouble du comportement alimentaire, dont les critères sont répertoriés dans le DSM IV-R (« bible » des psychologues) :

1- survenue récurrente de crises de boulimie. Une crise de boulimie répond aux deux caractéristiques suivantes :

  • absorption, en une période de temps limitée, d’une quantité de nourriture largement supérieure à ce que la plupart des gens absorberaient en une période de temps similaire et dans les mêmes circonstances
  • sentiment d’une perte de contrôle sur le comportement alimentaire pendant la crise (sentiment de ne pas pouvoir s’arrêter de manger ou de ne pas pouvoir contrôler ce que l’on mange ou la quantité que l’on mange)

2- les crises de boulimie sont associées à trois des caractéristiques suivantes (ou plus) :

  • manger beaucoup plus rapidement que la normale
  • manger jusqu’à éprouver une sensation pénible de distension abdominale
  • manger de grandes quantités de nourriture en l’absence d’une sensation physique de faim
  • manger seul parce que l’on est gêné de la quantité de nourriture que l’on absorbe
  • se sentir dégoûté de soi-même, déprimé ou très coupable après avoir trop mangé

3- le comportement boulimique est une source de souffrance marquée

4- le comportement boulimique survient, en moyenne, au moins 2 jours par semaine pendant 6 mois

5- le comportement boulimique n’est pas associé au recours régulier à des comportements compensatoires inappropriés (vomissements ou prise de purgatifs, jeûne, exercice physique excessif) et ne survient pas exclusivement au cours d’une anorexie mentale ou d’une boulimie

Les causes habituellement évoquées
  • Les régimes à répétition font qu’on est très frustré et un jour c’est le craquage avec perte de contrôle. Le stress peut conduire à des compulsions alimentaires. D’ailleurs quand on était enfant et qu’on n’allait pas bien, ne nous préparait-on pas notre plat préféré? Ne nous donnait-on pas un bonbon quand pour soulager nos petits bobos?
  • La nourriture sert aussi à combler l’ennui. Vous souvenez-vous de repas interminables où la seule chose à faire était de manger pour faire passer le temps?
  • Souvent évoquée la régression au stade oral, retrouver les sensations qu’on avait lors de la prise du sein où la fusion avec la mère était totale.
et si c’était une manière pour certains de sortir d’une relation amoureuse dépendante et/ou d’éviter de succomber de nouveau?
  • Un amant / une maîtresse sont toujours présents et ne déçoivent pas et paradoxalement on a l’impression de garder le contrôle
  • Selon Audibert (2008), dans L’incapacité d’être seul, l’enfant n’a de cesse de retrouver la fusion avec la mère. Un enfant doit bénéficier de moments « seul », où sa mère, tout en étant présente physiquement, le laisse éprouver son « être-seul ».  Parfois les parents sont trop présents et ne laissent pas une minute de répit à l’enfant ou au contraire trop absents et ne se soucient pas de lui quand il a besoin d’eux. Cet enfant, devenu adulte, ne supporte pas de se retrouver seul et cherche à combler le vide par une relation amoureuse dépendante et quand il se rend compte que les espoirs qu’ils fondait sur cette relation sont vains, il peut se tourner vers la nourriture avec le même excès se remplir en faisant le vide en se remplissant, de ne plus penser quand il se trouve face à lui-même.
  • On peut aussi tout simplement se servir du poids et de l’apparence physique modifiée comme armure, pour qu’on ne s’approche plus de nous, pour repousser les hommes / femmes, en refusant d’être séduisant
  • Une théorie de Rubin (Cannibalisme psychique et obésité, 1997) qui se vérifie dans la réalité : Certaines personnes obèses auraient un excès de poids car elles mangeraient pour 2, pour un autre qu’elles auraient incorporé inconsciemment afin de le garder vivant. Elles garderaient à l’intérieur d’elles un autre pour « lui éviter de disparaître ». Il peut s’agir d’une personne décédée ou de l’être aimé qui les a quittées. Et tant que le deuil n’aura pas été fait, il restera à l’intérieur d’elles.
un régime ne résoudra rien durablement

Il peut même aggraver les compulsions, en augmentant l’effet yo-yo dans le meilleur des cas ou en intensifiant la perte de contrôle dans le pire des cas.

Une thérapie efficace travaillera sur les causes :

  • le stress
  • les troubles de l’attachement
  • l’estime de soi
  • le deuil

pour vous aider à gérer vos compulsions alimentaires :

http://myhypno2.com/?product_cat=ces-petits-riens-qui-changent-tout

pour aller plus loin

(liens affiliés amazon)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s